Le budget de la comptabilités : les quatre catégoriesBudget de personnel :

Il comporte deux volets :

  • l’aspect quantitatif et qualitatif d’une part: effectifs nécessaires pour l’activité prévue et sa qualification,
  • l’aspect pécuniaire d’autre part: le coût du personnel en y incluant toutes les charges inhérentes du travail du personnel: Assurances, charges patronales, déplacements,…

 

  1. Budget d’investissement :

Concerne tous les biens mobiliers, immobiliers, stocks et gros matériel. (investissement = tout bien acquis tendant à maintenir ou développer la capacité de production d’un bien du service, ou d’accroître la qualité de l’activité quelle qu’elle soit (valeur minimale : ± 300 €).

 

  1. Budget d’exploitation :

Concerne toutes les opérations qui relèvent du cycle d’exploitation courant: recettes et dépenses.

 

  1. Budget de trésorerie :

Prévoit l’importance des fonds nécessaires à l’échéancier des dépenses courantes et d’investissement. (cf. exercice « établir un budget de trésorerie »).

 

Il est parfois établi des budgets complémentaires par destination: pour un projet ou programme particulier, le budget peut ou non faire partie intégrante du budget peu global du service ou de l’institution concernée.

La gestion budgétaire trouve également pleinement sa raison d’être dans la procédure de contrôle de gestion, c’est-à-dire l’analyse de l’écart financier entre les coûts et recettes projetés par rapport aux dépenses et recettes réalisées pour une période donnée.

Cette analyse permet :

– de responsabiliser les acteurs,
– d’apporter les concepts nécessaires,
– d’assurer un contrôle des mouvements financiers.

Ce contrôle de gestion doit donc s’effectuer de manière permanente.

 

LEAVE A REPLY