Quelques principes comptables

 Fondements

  1. L’entité “entreprise”

Enoncé : le système comptable ne permet de connaître que des entités identifiables. Nous appelons E. (« entreprise ») l’entité comptable de base.

Commentaire : comptabilité – outil d’information. Il s’agit donc de définir clairement à quelle entité elle se rapporte.

  1. L’unité de mesure monétaire

Enoncé : l’unité de mesure monétaire est utilisée comme dénominateur commun permettant de mesurer une entité économique et ses transformations.

Commentaire : il n’est de mesure possible que si l’instrument de mesure est unique, ici en l’occurrence la monnaie Þ tout sera traduit en valeur monétaire. Certaines valeurs non quantifiables peuvent être évaluées à partir du risque à provisionner (ex. : accidents de travail).

  1. Permanence des méthodes

Enoncé : toute méthode d’appréciation ou de présentation, une fois déterminée, ne peut être modifiée dans le temps.

Commentaire : il peut cependant y avoir modification de méthode si une autre procédure s’avère mieux adaptée pour l’info de l’E. et sa gestion. Dans cette hypothèse, il y a lieu de mentionner clairement dans les états financiers la nature de la modification et son impact sur les chiffres présentés. Cette unicité de méthode est particulièrement importante dans le cas de comparaison entre entités distinctes.

  1. Continuité de l’entreprise

Enoncé : en compta, on considère l’E. comme entité à durée non limitée. La compta n’est pas l’évaluation d’un patrimoine mais un outil de gestion dynamique d’une E. avec des objectifs à long terme.

Commentaire : l’E. est présumée exercer son activité dans la continuité (cfr valeur des amortissements).

LEAVE A REPLY